Compétence expérience professionnelle emploi nuage de motsLes compétences acquises à l’étranger par les salariés expatriés constituent un véritable capital pour l’entreprise. Ces personnes reviennent pleines de nouvelles idées et de connaissances qui sont autant d’opportunités de développement et un moteur de croissance supplémentaire pour l’entreprise. Ces compétences peuvent être d’ordre technique, stratégique, culturel ou social.

Je vous propose aujourd’hui de passer à la loupe les 7 principales compétences développées par les expatriés :

1/ Les compétences liées à la connaissance du marché
Ce sont les compétences linguistiques, la connaissance du système économique, politique et social à l’étranger ainsi que de la manière de faire des affaires à l’étranger.

2/ Les compétences d’encadrement d’équipes locales et multi culturelles
Ce sont les compétences que l’expatrié développe pour communiquer avec les équipes, pour organiser le travail et fixer les objectifs tout en respectant les codes culturels du pays, les valeurs et les pratiques.

3/ Les compétences de « Réseau »
Les expatriés rencontrent de nombreuses personnes pendant leur séjour, à l’intérieur de la filiale bien sûr (collègues, chefs, autres expatriés) mais aussi à l’extérieur de celle-ci (clients, fournisseurs et expatriés d’autres entreprises). Par ailleurs, pour ne pas rester isoler du siège, ils apprennent à utiliser et entretenir leurs relations avec le siège.

4/ Les compétences managériales en général
Ce sont des compétences acquises par les expatriés responsables d’une unité. En plus de leur capacité à piloter les différentes fonctions de la filiale, ils ont souvent à intégrer et gérer une large palette de problèmes liés au pays et ses contraintes.

5/ Les compétences techniques
En étant plus loin des experts du groupe, l’expatriation est souvent l’occasion d’acquérir ou d’approfondir une expertise technique nécessaire à la réussite de la mission.

6/ Les compétences lies à la compréhension de l’organisation
Dans une entreprise mondialisée, l’organisation est souvent complexe, et souvent les expatriés comprennent mieux les processus globaux et l’organisation de l’entreprise.
En prenant du recul, et de par leur perspective, ils développent une compréhension globale du fonctionnement de l’entreprise, de ses objectifs, structures et processus.

7/ Les compétences interpersonnelles
Ces compétences sont plus subjectives, liées à la psychologie des individus, comme l’adaptation, l’ouverture à la nouveauté, la flexibilité, l’empathie… L’expatriation est une expérience de développement personnel, suscitant chez l’individu des compétences fondamentales qu’il est difficile d’acquérir en formation.

Si ces compétences varient d’un expatrié à l’autre, elles méritent d’être valorisées par l’entreprise car, à défaut, les expatriés partiront à la concurrence tôt ou tard. Il faut donc que l’entreprise s’attache à les identifier et à bien les connaitre pour pouvoir les réintégrer.
Il est donc important, et de préférence avant le retour, de faire faire aux expatriés un bilan de leur expatriation en portant une attention particulière sur leurs compétences acquises et les réalisations menées. Enfin, si l’entreprise souhaite fidéliser ses expatriés sur le moyen-long terme, elle devra aussi leur donner la possibilité de réfléchir à leurs aspirations professionnelles dans l’entreprise au regard de leur parcours en général, de leurs nouvelles compétences et de leur développement personnel. Et intégrer tout ceci, dans la mesure du possible, dans un plan de carrière qui fasse du sens pour le salarié ET l’entreprise.

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.