Une étape professionnelle dure en moyenne trois ou quatre ans. Elle se définit par un employeur, une fonction, des missions, des responsabilités et des résultats. On parle aussi de décor, de contexte, d’acteurs (l’intéressé lui-même, sa hiérarchie, son équipe) et de dénouement.

Ce dénouement, en dehors des cas d’éviction, se solde en général par une promotion, une mutation, une démission… Bref, il compte énormément car il va donner une impulsion à votre carrière et conditionner une bonne partie de votre vie professionnelle. Aussi et dans un monde idéal, il faudrait pour “le bien de votre carrière” que chaque nouvelle étape se termine par « LA bonne promotion », « une mutation qui fasse du SENS en termes de… », ou alors que ce soit « une démission VOULUE en vue de ….».

Mais ce n’est pas si simple… car en pratique, les situations que vous pouvez rencontrer à la fin d’une étape sont souvent délicates et parfois associées à des choix cornéliens ! J’en ai sélectionné 7 à titre d’exemples :

1. Un job existe dans l’entreprise et il correspond à un bon choix. Encore faut-il l’obtenir…
2. L’entreprise propose un job sans intérêt. Faut-il l’accepter ? Envisager de quitter l’entreprise ?
3. L’entreprise ne propose rien de spécial. Faut-il réagir ? Comment ? Faut-il attendre ? Faut-il souffler des idées ? Lesquelles ?
4. L’entreprise propose plusieurs postes. Lequel faut-il choisir ?
5. L’entreprise propose un changement de métier en son sein, en insistant. Faut-il accepter ? Décliner ?
6. L’entreprise souhaite que vous restiez à votre poste plus longtemps. Faut-t-il accepter ?
7. De retour de l’étranger, il n’y a pas de poste disponible. Faut-t-il attendre ?

Face à ces questions, l’expérience montre que les salariés ne savent pas vraiment comment s’y prendre ni quels choix faire et, acceptent souvent la première proposition interne ou externe, en fonction des critères du moment : le niveau apparent du poste, la proximité de la direction générale, un nouveau défi, la rémunération, l’élargissement des compétences, la satisfaction intellectuelle ou encore, la confiance dans le chasseur de tête…et hop, ce sont des tournants qui s’opèrent…, des trajectoires qui se dessinent…Et assez souvent quand même, cela engendre des regrets, de l’amertume voire des frustrations quelques années plus tard…

Aussi je le rappelle, le seul et unique moyen pour s’assurer de faire des choix pertinents, voulus, assumés, sécurisants… est de les mettre en perspective avec le projet professionnel et ce qui compte vraiment pour vous.

Et si votre projet n’est pas encore clair et consolidé, je vous invite à vous projeter dans ces 7 scénarios en les appliquant à votre contexte. Au moins si les choses se précipitaient, vous aurez « un tour d’avance » !

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.