frustrated businessman working with computer laptop in stress
Vous étiez en liste pour un poste et la décision est tombée : vous n’avez pas été choisi ! Vous êtes déçu et vous ne savez pas quelle est la bonne attitude à adopter vis-à-vis de votre hiérarchie. Vous traversez une période de doutes et vous n’êtes pas dans les meilleures dispositions pour trouver l’énergie nécessaire si une nouvelle opportunité se présente. Je vous donne ici 3 conseils pour passer cette étape et rebondir.

Gardez un état d’esprit positif
Ne prenez pas les choses personnellement et ne dramatisez pas. Non, vous n’êtes pas la victime d’une injustice. Parfois les raisons qui amènent à choisir un candidat plutôt qu’un autre dépassent le simple champ des compétences. Peut-être par exemple que l’autre candidat était en mobilité depuis plus longtemps que vous et donc il était prioritaire sur les postes à pourvoir. Peut-être que le contexte du poste a évolué et qu’il fallait absolument un candidat avec une expérience dans tel pays. Peut-être aussi que tout compte fait, votre direction actuelle aimerait que vous restiez un peu plus longtemps sur votre poste et qu’elle en a fait part au manager recruteur … Ces éléments autour de la candidature peuvent facilement faire basculer la décision en faveur de quelqu‘un d’autre. Par conséquent, essayez de vous détacher et de rester dans un état d’esprit positif. Ce sera vous la prochaine fois !

Demandez un feedback à vos managers
Si vos managers ne vous ont pas fait de feedback au moment de leur décision, alors demandez-le. N’y allez pas sous le coup de l’émotion pour vous plaindre ou pour démontrer à vos managers qu’ils ont fait une erreur. Ce ne serait pas apprécié du tout en interne et ce serait préjudiciable pour vous. Ce feedback doit vous permettre de comprendre les raisons pour lesquelles vous n’avez pas été choisies. Cela donnera du sens à la décision et vous évitera de passer par des phases pénibles de remise en cause totale ou de culpabilité. Vous pourrez ainsi apprendre que vous étiez un bon candidat mais que l’autre avait une expérience supplémentaire qui a fait la différence (un marché qu’il connaît mieux ou une langue qu’il maîtrise…) ou une toute autre raison. Cela vous permettra de refaire un point également sur vos atouts et les points à améliorer en entretien.

Préparez la prochaine opportunité
L’épreuve que vous venez de passer n’est finalement qu’une étape dans un processus de mobilité. Vous n’avez pas eu ce poste ? Tournez la page et préparez le prochain. Parlez-en avec votre manager ou votre DRH : « Ok je n’ai pas eu ce poste mais c’est vrai que j’aimerais continuer à creuser sur ce type de responsabilités. Y a-t-il d’autres choses que l’on pourrait considérer ? Quelles sont les prochaines étapes ? Quand est ce que l’on se revoit ? ». Réactivez également votre réseau interne, soyez à l’écoute des besoins de l’organisation. Peut-être aussi le moment de revoir vos aspirations, de les mettre davantage en cohérence avec vos compétences, de bien vous assurer qu’elles s’articulent harmonieusement avec le poste que vous souhaitez. Vous pouvez aussi revoir la manière dont vous les communiquez lors des entretiens. C’est souvent ces étapes qui font défaut.

Si vous ressentez des difficultés à faire ce travail seul et si vous souhaitez mieux vous préparer, alors c’est peut-être le moment d’opter pour un accompagnement et de mettre toutes les chances de votre côté. Et si vous vous lanciez ?

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.