Lorsque l’entreprise a un poste en tête pour vous, en général les choses vont vite, vous devez vous prononcer rapidement, et elle sait vous faire sentir que vous avez intérêt à accepter ; ce qui ne facilite pas votre réflexion, ni votre décision. Votre première réaction est souvent de vous sentir flatté d’avoir reçu une proposition. Ensuite, vous accusez le côté soudain de la proposition. Puis en général, vous suivez le process en prenant le rdv avec le manager. Et en parallèle, vous cogitez !

Et si hélas, le poste n’est pas vraiment celui que vous espériez pour la suite, que rejoindre telle activité de l’entreprise ne vous fait pas forcément rêver ou encore, que vous avez eu des échos négatifs sur le manager qui sera votre chef…Votre phase de réflexion va s’annoncer très pénible voire très stressante.

La première chose à faire est donc effectivement d’organiser le rdv avec le manager. Vous devez l’interroger un maximum sur le poste pour bien comprendre ses contours et ses enjeux.

Et ensuite, au calme, posez-vous ces 3 questions :

1/ Que me disent « mes tripes » ? Quel est mon ressenti ?

2/ Quels sont les points forts que je vais utiliser dans ce poste ? Est-ce ceux sur lesquels je souhaite capitaliser pour mon futur ?

3/ Quels sont les points que je veux développer pour le reste de ma carrière ? En quoi ce poste va me permettre de les développer ?

Ces questions sont clés. Elles vont vous aider à mettre le poste en perspective avec vos objectifs professionnels et personnels, d’objectiver votre « réflexion » et mieux encore, elles vont vous apporter des arguments pour motiver votre accord ou votre refus.

Alors oui bien sûr, pour y répondre, cela nécessite que vous connaissiez bien vos forces et vos faiblesses, que vous soyez clair avec vous-même sur vos freins, vos moteurs, vos motivations profondes et que vous ayez déjà plus ou moins réfléchi à vos objectifs à cinq ou dix ans. Je sais que cette réflexion, seul(e), n’est pas aisée et que lorsque le moment d’arbitrer se présente, souvent le temps vous manque. L’idéal est d’anticiper pour savoir y répondre le moment venu. Habituez-vous à bloquer dans votre agenda des plages de travail et des temps de réflexion pour votre avenir. Ou alors, sollicitez un accompagnement professionnel ciblé.

Vous pouvez découvrir celui que je propose ici.

Sinon, rappelez-vous que l’entreprise n’est jamais à 1 ou 2 semaines près… Ne cédez pas à l’urgence ni à la pression de répondre le lendemain. Demandez un temps de réflexion raisonnable pour vous prononcer sur le poste ; vous n’en serez perçu que plus professionnel.

 

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.